Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.
mardi , février 19 2019
Accueil / Championnats / Seniors / Coupe de France / Wesley Ngo Baheng (Blanc-Mesnil) : « C’est un sentiment magique »

Wesley Ngo Baheng (Blanc-Mesnil) : « C’est un sentiment magique »

Wesley Ngo Baheng attaquant Blanc-Mesnil DH (1 janvier 2016)A la veille du match historique face à Nantes (Ligue 1) en Coupe de France, Blanc-Mesnil espère créer la sensation au stade Bauer. Entretien avec l’un des piliers de la formation de Division d’Honneur et natif de la ville, Wesley Ngo Baheng.

Salut Wesley. Une petite présentation pour ceux qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour à tous. Je suis Wesley Ngo Baheng. J’ai 26 ans et je suis né au Blanc-Mesnil. Je suis originaire du Cameroun, du Congo et de l’Angola. J’ai commencé le football au sein du club de ma ville à huit ans avant de rejoindre le centre de formation du Havre à dix ans et demi. Ensuite j’ai porté les couleurs de six clubs différents dont trois clubs professionnels et je suis de retour au Blanc-Mesnil depuis juillet 2015.

Comment se passe ce retour aux sources au Blanc-Mesnil ?

Ce retour se passe très bien, au delà de mes espérances, la rigueur de nôtre coach tire le club vers le haut. J’étais déjà revenu en 2011 mais cette fois-ci la maturité fait la différence je me mets beaucoup moins de pression.

Représenter sa ville est bel et bien différent

S’agit-il véritablement de ton club de cœur ?

Oui !! Je ne le dirai jamais assez, je suis resté très proche du HAC, du FC Dieppe et de Newcastle United mais représenter sa ville est bel et bien différent, c’est un sentiment que tout sportif aimerai connaître.

Troisième passage au sein de la formation de Seine-Saint-Denis. Y a-t-il des personnes que tu retrouves à chaque fois, aussi bien sur le terrain qu’en tribunes ?

Après avoir vécu pratiquement quinze ans loin de chez moi, un retour aux sources a toujours une saveur particulière. Les éducateurs que j’ai eu étant petit sont toujours licenciés au club ou sont très proches du club. Concernant les joueurs, il y en a quelques uns avec lesquels j’avais déjà évolué avec eux lors de la saison 2011-2012.

Des anecdotes marquantes sous le maillot du Blanc-Mesnil ?

Ah ! Pour le coup j’en ai six ou sept, à chaque fois que je rentrais du Havre en fin de saison j’entendais « l’équipe première est montée !! », alors j’en profite pour féliciter nos anciens et Macire Cissokho (rires) et j’espère vraiment que l’on continuera sur leur lancée.

Wesley Ngo Baheng - attaquant UJA Maccabi Paris CFA2 (4 janvier 2015)Partir de l’UJA Maccabi (CFA 2) l’été dernier pour descendre à l’étage inférieur en Division d’Honneur, c’est un choix assez osé, non ?

C’était à la fois un choix osé et à la fois un choix naturel, je commençais à voir le football d’une manière négative je ressentais le besoin de m’ouvrir au monde du travail, ne plus vraiment prendre de plaisir à l’entraînement a été un déclic pour moi, alors j’en ai parlé autour de moi, je me sentais prisonnier de mon passé et d’éventuelles envies de revenir dans le monde pro, j’ai dû accepter que mes meilleures années sont sûrement derrière moi. Je n’aurai jamais pensé pouvoir être heureux en faisant autre chose que du football mais partager avec les jeunes représente beaucoup pour moi.

Derrière tout ça, il y a des années de travail

Pour le moment, c’est une décision payante puisque Blanc-Mesnil a réalisé un première partie de saison très satisfaisante…

Oui. On a fait une première partie de saison très intéressante, bien-sûr il a fallu un peu de temps pour que l’on se trouve, il est vrai que l’on a laissé quelques points mais je sais que l’on est capable de rectifier le tir, à l’image de notre match contre Versailles il y a pas mal de points positifs à retenir, notre force est bel bien notre bloc défensif, à nous joueurs à vocation offensive d’élever un peu plus notre niveau de jeu.

As-tu un rôle particulier au sein du vestiaire au vu de ton expérience et de ta carrière ?

J’ai un rôle particulier, je pense ne pas assez en faire dans ce rôle car je ne veux passer pour celui qui vend son parcours, en revanche je discute beaucoup avec deux jeunes de l’équipe car je sais qu’ils ont le potentiel pour aller plus haut et il est essentiel pour moi de les préparer du mieux que je peux tout en restant concentré sur ce que je dois apporter à l’équipe.

Les jeunes du club, qui espèrent signer dans un club pro, viennent t’interroger à ce sujet ? Que souhaites-tu leur transmettre ?

Oui très souvent, ils me disent « tu jouais à Newcastle, pourquoi travailles-tu ? ». J’aimerai dire à tous ces jeunes qu’ils ne voient que la partie amusante du football, mais derrière tout ça il y a des années de travail, le football est bien plus qu’un sport il y a tellement de paramètres qui rentrent en jeu lors d’une carrière qu’il faut aussi s’en remettre à la chance, l’argent ne doit pas être une priorité ça peut partir aussi vite que c’est venu et je sais très bien de quoi je parle. Les études avant tout, le football c’est du bonus.

Cette série de huit matches sans défaite en Championnat, est-ce la preuve que le BMSF a les épaules suffisamment larges pour jouer les premiers rôles ?

(crédit : @ThierryMeignen)
(crédit : @ThierryMeignen)

Je ne pense que l’on ne pourra plus se cacher bien longtemps, les chiffres parlent d’eux mêmes. Nous ne sommes pas forcément l’équipe sur laquelle beaucoup parieront mais je pense clairement que l’on a les épaules assez larges pour jouer les premiers rôles.

Quelque chose est né pendant le stage de début de saison

Quelle équipe semble la mieux armée pour la montée en CFA 2 ?

J’ai entendu parlé de Créteil qui légitimement doit vouloir une réserve en CFA2 minimum. Il y a aussi Versailles et les Mureaux mais nous n’avons pas encore joué tous les matchs aller. Il y aura des surprises d’ici la fin de la saison.

Blanc-Mesnil n’avait pourtant pas fait le choix de la facilité avec beaucoup de départ et d’arrivées pour cette saison…

C’est exact. Cela explique pourquoi le club a mis en place un stage en début de saison. Cela peut paraître anodin mais je suis sûr que quelque chose est né pendant cette période. Le groupe vit vraiment bien ensemble et je pense que ça se voit sur le terrain.

Le danger vient de partout dans l’équipe, entre Benghadifa, Henriet ou encore Bruel. Statistique inhabituelle, tu es plutôt discret cette saison dans ce domaine. Sauf en Coupe de France…

Au niveau des statistiques, je ne suis pas satisfait. Mon début de saison n’a pas été simple, étant reclassé amateur. J’ai dû attendre le 4 octobre avant d’être qualifié et il a fallu revenir physiquement. Mais sur les trois ou quatre derniers matchs, je sens une nette amélioration et le meilleur reste à venir. Je n’en doute pas.

(crédit : @ThierryMeignen)
(crédit : @ThierryMeignen)

Comment vis-tu ce beau parcours de Blanc-Mesnil, attendu face au FC Nantes (Ligue 1), en Coupe de France ?

C’est un sentiment magique, voir tout cet engouement autour du club me fait chaud au cœur. Je suis particulièrement heureux pour les jeunes du club qui voient la Ligue 1 de très loin et à l’avenir auront pour objectif de battre notre record donc à court et à long terme ce parcours aura un effet positif. Il faut que chaque membre du club, peu importe sa fonction, profite à fond de ce moment.

Ecrire l’histoire et tirer le club vers le haut

Ecrire une page de l’histoire de son club de cœur, ça doit être une sensation folle, non ? Le club n’est jamais allé aussi loin dans la compétition.

Je suis revenu pour ça, écrire l’histoire et tirer le club vers le haut. Il y aura une fin et malgré tout il faut s’y préparer car on a d’autres objectifs, mais je pense que le groupe en a conscience. Il y a des choses que personne ne pourra nous enlever et cela en fait partie.

Jouer à Bauer, est-ce une bonne nouvelle ou une déception de ne pas jouer dans le stade habituel ?

Je suis assez partagé. J’ai toujours suivi de près le Red Star « 93 », ayant grandi en Seine-Saint-Denis j’ai naturellement supporté ce club, j’allais souvent au stade Marville quand le club évoluait en deuxième division donc c’est quand même un honneur de jouer dans le stade du club phare de notre département. Malgré tout, on aurait tous aimé poursuivre l’aventure chez nous au stade Jean Bouin et offrir cette affiche à tout les Blancmesnilois.

Wesley Ngo Baheng attaquant Blanc-Mesnil DH 2 (1 janvier 2016)On imagine qu’il y a eu une préparation différente de l’habitude durant les fêtes, non ?

La préparation physique sera différente, en général un club de notre niveau est au repos toute la période des vacances de Noël, étant donné que l’on joue le 2 janvier le coach nous a donné une semaine, mais c’est le prix à payer pour jouer un 32ème de finale contre une Ligue 1 et être au maximum de ses capacités.

Un mot pour les supporters en vue de ce trente-deuxièmes de finale contre Nantes le 2 janvier prochain ?

J’ai envie de leur dire un grand merci pour le soutien qu’ils nous ont apporté depuis le début de l’aventure et que, peu importe le résultat, on fera honneur à notre ville, j’espère vraiment que ce sera une belle journée de fête pour tous. Vous le méritez !!!

J’enregistre actuellement mon premier projet

Comment évoluent tes activités dans la musique ?

Très bien, j’ai eu de très bons retours concernant le dernier clip que j’ai sorti, j’enregistre actuellement mon premier projet qui j’espère sortira dans les prochains mois, petit à petit l’engouement grandi et cela me permet d’agrandir ma « fan base » et travailler sereinement.

Parviens-tu facilement à concilier les deux maintenant ? As-tu le temps d’être éducateur aussi au sein du BMSF ?

J’y arrive, mais difficilement. Le plus dur est de ne pas se disperser. Je suis également animateur au service jeunesse et du coup je n’ai pas le temps pour être éducateur. Je l’ai été auparavant et je le serai à l’avenir.

Wesley Ngo Baheng attaquant Blanc-Mesnil DH 3 (1 janvier 2016)Il y a également l’un de tes coéquipiers qui a plusieurs titres de rap à son actif…

Oui et je suis content pour lui. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’on sera amener à travailler ensemble. Ça évolue positivement de son côté. Les coéquipiers nous chambrent un peu à l’entraînement mais c’est bon enfant.

Quels sont tes objectifs pour 2016 ?

J’aimerai que la sortie de mon CD ne soit pas retardée, atteindre les objectifs du BMSF, continuer à proposer des activités innovantes à mes jeunes et devenir un homme meilleur.

Suis-tu l’ascension de Ryad Mahrez d’un œil particulier ? N’y a-t-il pas quelques similitudes avec ton parcours avec les débuts en Île-de-France, le passage au Havre puis en Angleterre ?

Pour être honnête, je regarde peu de matchs depuis que je travaille. Mais j’entends beaucoup parler de lui. Je suis très heureux pour lui d’autant plus qu’il a été très critiqué quand il a rejoint Leicester qui était Championship.

A propos Ado Mendy

Fondateur de Foot-francilien.fr

Check Also

Logo Coupe de France

Blanc-Mesnil et l’ESSG gâtés

En dehors du PSG, grand favori face à Wasquehal (CFA), deux des trois autres équipes franciliennes ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>